" Quand un projet vous cheville au corps, il faut trouver des clefs, ne pas rester comme un manche, ni se gratter les boutons, se faire envoyer dans les cordes, bref n’en faire qu’à sa tête ! (volutes n’y pourront rien changer !). Enfin passer tendeur de travail et remettre son ouvrage sur la table, bosser à fond, le moral en hausse, à s’exercer sans filets, d’une marche affirmée du talon à la pointe, impossible de rester sur la touche. Alors pas la peine d’en faire des caisses, soyez tout ouïe, soyons de mèche et gagnons un supplément d’âme ! "

jeudi 1 février 2024

L'Edito du moi !

 

février 2024


Expression de saison : ce violon sonne comme une crêpe !

(les œuvres de Gotlib sont à relire régulièrement !)


 

Edison et moi ! seront au festival des violons populaires de Luzy (Morvan)

Et voici mon aguiche (teaser en anglais) de ce spectacle (premier jet), en attendant vos remarques...

à voir ici

Enfin voici de quoi méditer ; la recherche du succès est un long combat ! Il ne faut pas confondre premier prix et être compris...


 Enfin plus sérieux le bal des Sablaises (des Sables-d’Olonne) filmée par les Frères Lumières en 1897 !

 


Nous nous demandons pourquoi quelqu'un grimpe dans l'arbre parce que ce n'est pas le sujet du film...



vendredi 5 janvier 2024

L'Edito du moi !

Janvier 2024


Une nouvelle année, les crèches sont remisées, pour ceux qui les avaient sorties, bien sûr ! Bref, comme la table est mise maintenant l'étable est à la remise... Les santons s'en vont et nous n'entendrons plus sonner hautbois et résonner musette avant l'année prochaine...

La Maison du Violon vous aide à lutter contre cet annuel oubli en regardant et écoutant ce montage qui suit ; les musettes du monde, plus d'1h00 de cornemuse... 

Voilà, l'année prochaine vous mettrez un violon dans la crèche !

 

Peut-être plus original et seulement 2' 04, connaissez-vous Rufus Harley ?


Et encore, Gunhild Carling ? 



Sinon, Edison et moi ! ont été filmés par Luc Shaegis pour produire une taquinerie, une aguiche... (oui un teaser, quoi !) que l'on espère vous présenter le moi prochain.

Dans l'attente de cet heureux évènement, voici les vrais fausses réclames pour j'espère, c'est mes résolutions pour 2024

 #éPathé-Mes-Amis







 

vendredi 1 décembre 2023

L'Edito du moi !

Décembre 2023


Et la lumière s'en va... Les jours sombres... Vieil angoisse humaine de peut-être ne jamais revoir le soleil.

Alors il faut lutter contre l'obscurité, au propre comme au figuré. Luttons donc jusqu'au 22 décembre date du solstice hivernal ; c'est notre part symbolique ou nous projetons sur les mécanismes célestes nos interrogations proprement humaines. Luttons bien plus longtemps encore car le temps humain nous presse et la paix nous tarde !

Il nous revient cette histoire :

Quand fera-t-il jour demande l'enfant ?

Quand nous pouvons distinguer, à l'aurore, le chien d'un loup ?

Quand à l'aube, nous pouvons différencier l'olivier de l'oranger ?

Non, il fera jour quand tu discerneras dans l'humain un autre toi-même !


Hélas, demandons-nous si un homme a déjà vu le jour ? 

 

Bref, luttons à coup de violon... d'inventions, de créations car nous avons, ici, encore cette chance !

 

Ensuite La maison du Violon, après le solstice, vous souhaite... sous forme de rébus simplifié ou simplement en image ;

 

Photo Christophe Müller
Ohhhhhhhh !


Photo Christophe Müller
 

Petit Papapa Papapa... (version moderne du fameux...)


 

Plein de violons en cadeau ?


 

Sglurp, sglurp...

 

Crounch, crounch, miam...


Photo Christophe Müller


 Et les anges dans nos campagnes...

 

Bonnes fêtes et à l'année prochaine !


 

lundi 6 novembre 2023

L'Edito du moi !

Novembre 2023


En septembre 2022, nous publions un édito tranchant consacré au coutelier Gimel (Thiers) et ses avatars contemporains. Poursuivant cette lame de fond (ah ah ah !) voici les œuvres d'un artiste contemporain. Ajoutons que c'est aussi la saison des champignons... Alors en route

Violons et champignons

Philippe Villard est installé dans la Drôme et son antre, son "enfer" s’appelle l'Atelier des  trois forges"







Enfin, la rentrée étant passée, pour les jeunes élèves des conservatoires, écoles de musique ou autres lieux pédagogiques voici l'heure du premier bilan ;

Manque de foi, manque de croyance... Oui il faut croire à son violon et à sa bonne étoile !

Enfin, la fanfare ménétrière, les Violons du Rigodon étaient le 5 novembre pour la fête patronale de Viù (Italie). Remerciements aux organisateurs de leur accueil et particulièrement à Flavio... Et de passage à l'église, sous la tribune :


Et voilà, nous allons rentrer en hiver, allumer les cheminées alors souvenez-vous  :

 lorsqu'on brule un violon c'est la volute qui part en fumée !